devenir FAMILLE D'ACCUEIL 

Les familles d’accueil sont un espoir crucial pour des chiens en grande détresse et qui sont parfois condamnés à mort ! Elles sont un tremplin entre un passé ou une étape très douloureuse et un avenir meilleur. Sans elles rien n'est possible : aucun sauvetage ne peut se faire.

Malheureusement notre Association manque cruellement de famille, malgré nos appels au secours récurrents. C'est une fatalité bien réelle... Combien de chiens sacrifiés, faute de trouver une solution d’accueil ? Quelle tristesse, alors que nous garantissons la nourriture et les soins vétérinaires.

Les FA n'ont plus qu'à donner leur disponibilité et leur amour, soulagées de toutes contraintes financières.
Être famille d’accueil, c'est faire acte de générosité, accepter d'accueillir un chien qui n'avait plus aucun espoir pour le remettre sur les rails, pour lui redonner confiance, avant un placement définitif.
Mais c'est aussi recevoir beaucoup d'amour d'un être pour qui vous devenez le centre du monde et qui rend au centuple tout ce que vous lui apportez.


Bien sûr, le jour de la séparation est difficile, mais quelle plus belle récompense de voir cet animal que vous avez sauvé d'une mort certaine, ou d'un avenir de misère, partir vers le bonheur ?

Comment cela fonctionne :

  • Notre Association prend TOUS les frais en charge pour le chien accueillit : croquettes, vétérinaires, vermifuges, soins, laisses, colliers, éducation (si besoin), etc.

  • Vous devez pouvoir aller chez nos vétérinaires qui se trouvent sur Montpellier, Mèze et Lunel (dans l'Hérault) afin de ne pas avancer les frais

  • Être un minimum "mobile" et disponible pour les séances photos, pour nous donner des nouvelles et des informations sur le caractère du loulou régulièrement, pour recevoir les potentiels adoptants lors de la 1ère rencontre avec le chien

  • Garder le loulou accueillit le temps pour nous de lui trouver une famille définitive, cela peut prendre quelques semaines, comme plusieurs mois

  • Nous prenons en compte votre environnement et vos conditions de vie pour vous placer un chien (nous n'allons pas vous demander de prendre un chien pas ok chats si vous avez 5 chats chez vous)

 

NOUS RECHERCHONS DES FAMILLES D'ACCUEIL PRINCIPALEMENT DANS LE SECTEUR DE PAULHAN / PEZENAS / CLERMONT L'HERAULT / GIGNAC / SOMMIÈRES / MATELLES / ST. MATTHIEU DE TRÉVIERS



Si vous souhaitez devenir famille d’accueil pour notre association n'hésitez-pas à remplir le Formulaire Famille d'Accueil  

                                               

                                               Nous avons besoin de vous !!

Témoignages famille d'accueil !!

Chantal:

Famille d’accueil… Quel a été le chemin pour plonger dans cette belle aventure… Tout a commencé à la SPA, où je me suis lancée comme bénévole. La notion de famille d’accueil existait déjà dans cette structure et l’idée m’avait déjà fait tilt. Et puis, quelques drôles de dames investies elles aussi à la SPA ont une l’envie d’en faire plus et ont monté l’association A Cloche Patte. Et Pongo est arrivé dans ma vie grâce à nos deux Farrah Fawcett, Cécile et Armelle. Pongo que j’ai accompagné jusqu’au bout, il avait 13 ans à son arrivé chez moi et il s’est éteint à 15. Sauvé de l’euthanasie il a pu encore vivre deux belles années. J’ai eu un petit passage éclair de Bink, adopté par une très belle famille et mon dernier loulou, Caramel, adopté lui aussi récemment par une adoptante complètement investie.

Alors vous me direz, oui quand ils partent c’est dur, mais je sais que ces départs à l’adoption seront suivis d’une belle vie, car tout est fait pour trouver la meilleure famille possible et adaptée au caractère du chien et que ce départ permettra un nouveau sauvetage.

Et je voudrais saluer et remercier toute l’équipe de l’Association qui sont vraiment mais vraiment des personnes formidables, qui ne ménagent ni leur temps ni leur peine, et drôles en plus (oui l’humour c’est important).

Je sais qu’en cas de moindre problème, de santé ou de comportement du chien ou n’importe quoi d’autre, une aide me sera donnée. J’ai appris beaucoup de choses sur la gente canine grâce aux  conseils de Martine, comportementaliste canin, qui est aussi un précieux soutien pour les familles d’accueil. J’ai appris la patience, car les chiens que nous recueillons ont quelque fois un passé difficile, mais on apprend toujours un peu plus à chaque fois et les progrès fait par nos boules de poils sont toujours une belle récompense.

Alors voilà… famille d’accueil c’est une vraie aventure et si vous préférez les rivières vives aux longs fleuves tranquilles, lancez-vous.

Chantal

 

 

 

 

 

 

 

 

DITA:

"Elle est adoptée la petite Lili et j'ai le cœur gros, en regardant la voiture s'éloigner... J'ai bien vu Lili... un air de dire: " tu ne viens pas toi ???" ... Elle tourne sa tête pour garder le contact
Ahlala cette petite mémère de 11 ans... elle m'a tout de suite charmé et aussi mon entourage.
Elle n'est pas restée longtemps avec moi et c'est bien pour elle... Merci à sa nouvelle famille...
Je ne peux pas garder moi-même un chien , j'ai déjà un certain âge, mais je peux être famille d'accueil et du coup, j'aide à trouver une famille à ces chiens abandonnés.
Bon, ce n'est pas tout, j'ai à faire: tout laver et préparer pour accueillir un prochain loulou en difficultés , en attendant je range tout...
Je pense bien à elle et aussi aux autres, accueillis chez moi, et je suis contente pour eux. C'est cela être famille d'accueil pour une association"

Dita

 

 

SANDRINE:

"Pour moi, tout a commencé par une simple petite annonce : une chienne à donner, sinon elle risquait d’être euthanasiée. Dans l’urgence, je l’ai récupérée,  car même si je connaissais l’association « A Cloche Patte », je ne savais pas si, après coup, ils accepteraient de m’aider.  Heureusement, ils ont accepté et l’ont prise sous couvert de l’association. Ainsi,  elle a donc été stérilisée et vaccinée par l’association : un amour de chien, Cannelle qui, aujourd’hui, est devenue Vanille…en  tout juste quinze jours, elle avait enfin SA famille à elle !

Aujourd’hui,  pourquoi, comment, on ne sait pas trop, nous avons vu l’affiche de Capone sur les réseaux sociaux, et là c’est mon mari qui a craqué, nous avons décidé de l’accueillir. Il est pourtant tout le contraire de Cannelle. C est un bon petit diable, mais quand on apprend à le connaitre, il a un grand cœur pour ceux qui savent le voir ou qui cherchent à le voir; il a ses soucis, ses difficultés, mais comme nous, « êtres humains ».  L’association nous aide beaucoup, prend tous les soins en charge, l’alimentation, ainsi que les cours d’éducation si cela est nécessaire, et en cas de besoin nous avons toujours une oreille attentive, prête à nous aider ou nous conseiller,  c’est génial.  Cela fait maintenant 6 mois que Capone est chez nous, et j’espère pour lui qu’il trouve enfin SA  famille qui l’aime et qui l’accepte comme il est, comme nous le faisons. Je pense aussi verser, le jour de son départ, beaucoup de larmes, comme le jour du départ de Cannelle… et là, on se dit : «  Ha non, plus jamais je ferais cela. Et puis, au fil du temps, on réalise que nous avons été le tremplin qui a permis de leur faire retrouver la chaleur d’un doux foyer, car l’association ne laisse pas partir ses protégés n’importe où et chez n’importe qui, et je suis presque sûre que, après le départ de Capone….. Nous recommencerons l’aventure, car sans nous, ils ne peuvent rien.  Avoir des familles d’accueil est essentiel pour la survie de l’association et nous n’en avons que trop peu, tout ces petits bouts ont besoins de nous…


Sandrine

  • Facebook Social Icon